Vous êtes ici : Accueil > Ressources pédagogiques et éducatives > De saison >

Avent, buche, lutin et sapin… Explications sur l’origine des traditions de Noël !

Mais d’où vient le folklore autour de Noël ? On vous dit tout pour être incollable pendant les repas de famille.

Folklore Noël

La naissance du Père Noël

Father Christmas en Angleterre, Santa Claus aux États-Unis, Babbo Natale en Italie, Weihnachtsmann en Allemagne. Le Père Noël aurait pour ancêtre un certain saint Nicolas.

En 1863 « Harper’s Illustrated weekly », le journal New-Yorkais, rêva Santa Claus d’un costume garni de fourrure blanche et portant un large ceinturon de cuir. Le dessinateur Thomas NAST en fut l’auteur. Pendant près de 30 ans, Thomas NAST représenta, dans ce journal, Santa Claus ventru et jovial, à la barbe blanche et accompagné de rennes.
C’est en 1885 que l’illustrateur de ce journal dessina le parcours du Santa Claus qui va du pôle Nord aux Etats-Unis; sa résidence était ainsi officiellement établie …
Un an plus tard, l’écrivain Georges P. WEBSTER précisa que la manufacture de jouets ainsi que la maison du père Noël « étaient cachées dans la glace et la neige du Pôle Nord » confirmant par cette affirmation les dessins de NAST.

Un mythe est né !

L’origine des lutins de Noël

Il y a bien longtemps, les Scandinaves pensaient que les lutins protégeaient leur maison du mal si vous étiez bon, et devenaient malicieux si vous étiez mauvais. La croyance des trolls et lutins était alors très forte, on leur laissait un bol de bouillie à la porte pour qu’ils n’apportent pas de cauchemars, qu’ils ne viennent pas vous étouffer pendant votre sommeil, voler les saucisses, faire tourner le lait ou encore emmêler les cheveux pendant le sommeil.
Au fil des années, les écrivains racontèrent que les lutins se sont liés au Père Noël (Santa Claus) pour célébrer Noël et l’aider dans la fabrication et la distribution des cadeaux le soir de Noël qu’ils apportent aux enfants.
Les lutins de Noël ont d’autres missions encore : prendre soin des rennes du Père Noël, garder le traineau en bon état prêt à s’envoler dans les villages, et surtout, garder l’adresse du Père Noël bien cachée.
Les lutins de Noël gardent l’œil sur chaque enfant, ce sont en quelques sortes les agents secret du Père Noël et ils doivent lui faire un rapport détaillé sur chaque enfant.
Les lutins du Père Noël se chargent de remplir les chaussettes des enfants méchants par du charbon au lieu d’y glisser des friandises ou des jouets. Gare à vos pieds !

L’histoire de La bûche

Selon les croyances, avant qu’elle flambe, la bûche portait malheur à ceux qui l’enjambaient ou s’assoyaient sur elle, au risque d’attraper des furoncles ! Avec l’arrivée des poêles en fonte, peu à peu cette tradition s’est perdue au détriment d’une bûche de Noël pâtissière, dessert incontournable en cette période de fêtes. Les changements ont du bon !

Le sapin de Noël dans l’Histoire

Les Celtes avaient coutume d’associer à chaque mois lunaire un arbre. Le mois de décembre était celui de l’épicéa. En effet, cet « arbre de l’enfantement » avait été choisi pour célébrer la naissance du Soleil, qui a eu lieu un 24 décembre selon les Celtes.

Les premières traces écrites d’une décoration de ce célèbre conifère ont été découvertes en 1510 à Riga, en Lettonie. À cette époque, des marchands dansaient autour d’un arbre décoré de roses artificielles, avant de le brûler sur un bûcher.

En France, l’arbre de Noël a été introduit à Versailles par la femme de Louis XV. Aux XVIIe et XVIIIe siècles, le sapin de Noël se pare de lumière. En guise de bougies, on remplit des coquilles de noix avec de l’huile pour illuminer le sapin.

Et le calendrier de l’avent dans tout ça ?

Le calendrier de l’Avent est né en Allemagne, pour faire patienter les enfants en attendant Noël. Les Allemands ont inventé un calendrier de l’Avent qui est composé d’un ensemble de 24 fenêtres.
A l’origine le calendrier permettait aux enfants de découvrir des images, mais peu à peu les images du calendrier de l’Avent ont été remplacées par des friandises, des chocolats, des figurines ou des petits cadeaux. Le calendrier de l’Avent n’est plus plat mais en volume et il peut prendre une grande variété de formes.

Les colons ayant amené la tradition du calendrier de l’Avent dans leurs bagages, les Etats-Unis, l’Australie et autres anciennes colonies anglaises lui ont fait une large place.

On espère maintenant que vous en savez un peu plus sur le folklore de Noël ! Ce genre d’anecdote est toujours utile lors de repas interminables 🙂

Sources :

Initiatives tandances