Vous êtes ici : Accueil > Ressources pédagogiques et éducatives > Autour de la Voile > Autour de la voile >

Des alizés au Pot au noir [GEO]

Les Alizés

Lors de grandes courses à la voile, on dit souvent que les bateaux naviguent sous les vents alizés. Il s’agit d’une situation beaucoup plus confortable qu’en début de course car ce sont des vents réguliers et la météo est plus clémente. Finis le ciel bas, la mer désordonnée et les rafales à 50 nœuds. Les alizés, c’est un ciel dégagé et pommelé, une belle Houle atlantique à surfer, et une impeccable brise portante de 20 à 25 nœuds !

Explications :

Le soleil réchauffe beaucoup plus les régions équatoriales que le reste de la planète. A l’équateur l’air plus chaud s’élève et est repoussé vers les pôles.

En s’élevant jusqu’à plus de 10 km d’altitude, il se refroidi et redescend. Cela provoque une circulation atmosphérique dans les régions tropicales que l’on appel les cellules de Hadley.

Entre le niveau de la mer et 2000 m d’altitude cette circulation atmosphérique engendre des vents réguliers et soutenus : ce sont les alizés.

les vents alizésLe Pot au Noir

Ce régime d’Alizés va durer jusqu’au Pot au Noir, une zone de transition orageuse entre les alizés de l’hémisphère Nord et ceux de l’hémisphère Sud.

Explications :

Dans l’hémisphère nord les alizés soufflent en effet vers le sud ouest, alors que dans l’hémisphère sud ils soufflent vers le nord ouest.

Près de l’équateur les alizés font converger les masses d’air chaudes et humides. Cet air chaud et humide s’élève et provoque la formation de nombreux cumulonimbus.

Les cumulonimbus ce sont ces gros nuages en forme d’enclume qui peuvent atteindre 15 kilomètres d’altitude et sont la cause de gros orages.

Entre ces nuages il n’y a pas de vent et les voiliers ne peuvent plus avancer. Par contre en dessous des cumulonimbus le vent peut être très violent et instable.

Les conditions météo dans la zone de convergence intertropicale sont donc imprévisibles et changent brutalement. C’est pour cette raison qu’elle est compliquée à traversée et redoutée des marins.

La position de la zone de convergence intertropicale n’est pas figée et évolue en fonction des saisons.

le pot au noir

Tanguy et Nao vous explique tout cela en vidéo :

Tanguy de Lamotte défie les océans pour sauver des enfants